J’ai peur de partir !

Même si tu ne l’as pas vraiment choisi, c’est toi qui vas y gagner ! D’abord, parce que tu vas profiter d’une certaine indépendance et d’un nouvel espace de liberté. Et puis, bien sûr, tu vas pouvoir pratiquer de nouvelles activités que tu n’aurais peut-être pas pu essayer ailleurs, et partager ainsi des émotions fortes ! De quoi vouloir retourner en colo dès les prochaines vacances…

Si tu as des doutes ou des appréhensions, c’est normal, parles-en avec tes copains qui sont déjà partis ou avec tes parents. Il n’y a pas de questions bêtes !

L’avis des anim’

Premier départ, premières angoisses ; la séparation est parfois difficile… au moins les premiers instants ! Car très vite, les enfants comme les parents s’installent dans leur nouvelle existence plus facilement que l’on ne croit. Cependant pour les enfants les plus timides, si les premiers moments sont délicats, l’expérience peut-être une vraie révélation et l’occasion de grandir et de s’affirmer !

Pour cela, le choix du séjour est primordial : pour un premier départ, il vaut mieux choisir un séjour court (5 jours), avec un effectif réduit et offrant un cadre plus familial.

 

Aïe, j’ai mouillé mon lit !

L’avis des anim’

Pas de panique, les animateurs savent arranger ça en toute discrétion. Si ça t’arrive souvent, tes parents peuvent prévenir l’équipe et prévoir une paire de draps et un pyjama supplémentaires.

 

Le saviez-vous ?

L’idée « que les enfants se portassent à la campagne » date de … l’été 1794,

An II de la République !! Proposition faite par le citoyen Louis Portiez à la tribune de la convention !!

 

J’aime pas les brocolis

L’avis des anim’

Les goûts alimentaires, ça ne se discute pas… Mais ça peut s’éduquer ! Si un enfant refuse certains aliments, les animateurs lui proposent de goûter sans jamais le forcer et veilleront toujours à ce qu’il s’alimente correctement. Notre association participe à la prévention des risques liés à la malbouffe : les bonbons, les friandises, les boissons sucrées, sirops… sont proscrit de nos centres. Du lait et des jus de fruit frais, des fruits sont régulièrement proposés aux goûters.

 

J’aime pas le bricolo et la balle au priso !!!

L’avis des anim’

C’est vrai qu’en colo, on n’a pas toujours le choix, mais très souvent les décisions sont prises en commun et le programme de la journée est choisi par les enfants. C’est une bonne façon d’apprendre à vivre en groupe. Les animateurs te proposeront des ateliers : bricolage, expériences, cuisine… (activités qui nécessitent la présence d’un adulte) et des esp aces permanents : lecture, jeux de société avec les copains, buller…) : tu pourras y aller quand tu veux et y rester le temps que tu souhaites, à toi de laisser la place propre et rangée quand tu décides de partir. Toutefois, si une activité te déplait, essaie de trouver une astuce pour y participer autrement. Propose d’être arbitre plutôt que participer au match, joue les responsables des fournitures si tu ne te sens pas l’âme d’un peintre !

 

Je veux mon doudou !!!

Doudou, jeux et jouets préférés : si je les emporte, est-ce qu’on va se moquer ?

L’avis des anim’

Le truc ? Glisse les objets dont tu es le moins sûr dans une poche intérieure :

Tu verras bien une fois sur place si c’est le bon moment pour les sortir… Evite aussi d’emporter des objets de valeur ou vêtements de marque, il serait dommage de les perdre ou les abîmer, et tu seras ravi de les retrouver en rentrant !

Par contre tu éviteras d’emporter des jeux électroniques et ton téléphone portable, ils ne sont pas autorisés. Au retour, un DVD par enfant ou fratrie est gravé avec toutes les photos et films souvenirs, à récupérer au secrétariat de l’association (ou sur clé USB et disque dur externe, à fournir).

 

Le saviez-vous ?

1882, date de la première colonie organisée en métropole dans le cadre de l’oeuvre protestante des « Trois semaines », 79 jeunes filles découvrent la Bourgogne et La loire.

 

Le saviez-vous ?

La première colonie de vacances de Nouvelle-Calédonie fut organisée en 1952. Elle est dirigée par Mr Rabalan, chez Mme Kabar à Poindimié.